Samedi 10 juillet 2021
Concert assis : Les Curiosités du Bikini vol.44 : LUIDJI + QUINZEQUINZE
Hip Hop/Electro, Le Bikini
6€
Ouverture des portes : 20h
Partager sur
Lien copié !

Concert assis : Les Curiosités du Bikini vol.44 : LUIDJI + QUINZEQUINZE

LUIDJI

Luidji c’est l’histoire d’un mec qui coule, mais qui remonte. Et ce premier album : Tristesse Business Saison 1, n’est en réalité que la ligne d’arrivée d’un chemin de croix artistique sinueux et cabossé.
Un projet dense de 17 morceaux, en huis-clos avec l’esprit vaporeux du rejeton du sud-ouest de Paris, passé aussi dans sa jeunesse par Aubervilliers et la Courneuve. Mais avant d’en arriver à cet album,

Luidji a tâtonné. C’est au milieu des années 2010 que son nom a commencé à créer l’émulsion, dans le sillage de son collectif La Capsule (où évoluent notamment Dinos & Beeby). Il effectuera également à l’époque une apparition aux Rap Contenders comme beaucoup d’artistes de sa génération, puis concrétisera son émergence par une signature chez Wagram dès sa sortie de fac, et l’enchaînement de deux EPs : Station 1999 (2014) et Mécanique des Fluides (2015).

Après ça : 4 années muettes en sortie de projet, et ce sentiment tordant de noyade, d’être tiré vers le fond par les approximations artistiques et les tourments relationnels. Mais cette période de flottement ne va pas mener à rien, au contraire elle le pousse à amorcer les structures pour la suite de sa jeune carrière.

Avec son équipe ils fondent la playlist évolutive puis le label Foufoune Palace Bonjour, aujourd’hui signé chez Universal, et qui concrétisent cette synergie entre le rappeur et son clan de tous les jours.
Sur Tristesse Business Saison 1, Luidji exorcise enfin toutes ses chimères, qu’elles relèvent de relations amoureuses écorchées ou de ses gamberges existentielles. Dans le simple but d’enfin retrouver la surface, et idéalement, d’y rester.
 

# QUINZEQUINZE
 
En 2013, Ennio, Julia, Marvin, Robin, et Tsi Min fondent le collectif  pluridisciplinaire quinzequinze à Amiens, bien loin des origines tahitiennes de deux  de ses membres. 

C’est avec l’EP Nevaneva, sorti en 2018 qu’ils se révèlent pleinement comme  un groupe de musique. Ce premier essai, présenté comme un court-métrage  musical, constitue la genèse de leur musique “climatique”, foisonnante et insulaire,  portée par l’héritage polynésien d’Ennio et Tsi Min. En faisant cohabiter ōrero ancestral (art oratoire polynésien), instruments  percussifs traditionnels (to’ere, steel drum), influences sud-américaines et  caribéennes (candombe, calypso), et productions électroniques futuristes,  quinzequinze se prête à un exercice de style narratif singulier et hors de son temps.  Conteur.euse.s contemporain.e.s et passeur.se.s de mémoire, ils nous immergent  par ce premier projet dans la légende de la création du monde selon les mythes  polynésiens, qu'ils réinterprètent avec une poésie débordante.

La musique de ces créatifs obsessionnels bouillonne d’inventivité et place  l’expérimentation au coeur de son travail de production. Ces cinq ermites de studio  s’adonnent ainsi longuement à la constitution de leur propre banque de sons : des  portes grinçantes, du riz, des roues de vélos, tout ce qui se trouve à portée de main  peut alors se retrouver impliqué dans ce travail de recherche du sample parfait. En  résulte une musique aux textures riches et aux sonorités uniques, articulée autour de  quatre voix nuancées, divaguant entre RnB extraterrestre, tribulations trip-hop à la  Jai Paul, clins d’oeils dancehall et dissipations psychédéliques évocatrices d’Animal  Collective. 

Quinzequinze présente aujourd’hui Le Jeune, un second EP mixé par Ash  Workman (Metronomy, Christine & the Queens), à paraître en première signature du  label S76, qui nous plonge dans une épopée de petites histoires inventées, un  archipel de mini-contes empreints d’étrange surréalisme et science-fiction post apocalyptique. 

Le titre du même nom est illustré par une vidéo en 3D photoréaliste (réalisée  par Marvin et Uncanny Valley Studio), qui prend pour point de départ 30 ans d’essais  nucléaires déployés par le gouvernement français à Tahiti entre 1966 et 1996. Une  exploration funeste au travers de paysages autrefois idylliques devenus cauchemar  radioactif, animée par de curieux personnages irradiés
 
 

Où ?

Le Bikini
Parc Technologique du Canal Rue Théodore Monod 31520 Ramonville Saint-Agne

Ces événements devraient vous plaire